Idée reçue : les stages c’est pour les jeunes !

12 mars 2021
4 min

PARTAGER

stage-immersion
Recevez toutes nos actus dans votre boîte mail !

Idée reçue : les stages c’est pour les jeunes !


Contrairement aux idées reçues, le stage n’est pas réservé aux juniors inexpérimentés. Bien au contraire il peut s’avérer être une expérience précieuse pour un public plus expérimenté … Tous les stagiaires ne sont pas déconsidérés et préposés à la machine à café ou aux photocopies ! Coup de projecteur sur les bienfaits de cet épisode professionnel qui peut se vivre à tout âge. Commençons par redonner au stage ses lettres de noblesses.

 

Eprouver un métier de manière concrète

 

Véritable passerelle entre le monde de l’apprentissage et celui du travail, le stage permet d’expérimenter un métier de manière concrète, de le tester avant de s’engager de lever des à priori… Bref ; de conforter le choix d’une voie professionnelle. Effectuer un stage en entreprise c’est aussi se donner une possibilité d’explorer des métiers méconnus ou en tension, à fort potentiel de recrutement. C’est enfin, souvent une belle aventure humaine, faite de rencontres avec des professionnels passionnés par leur métier qui ne demandent qu’à en fournir les clés…

Lire aussi : Difficultés à recruter dans certains métiers… Est-ce vraiment une fatalité ?

 

Les limites de l’apprentissage théorique

 

Les importantes avancées des recherches en neurosciences ont remis en cause les vieilles croyances à propos de l’apprentissage. Il est ainsi apparu indispensable de compléter l’enseignement théorique et académique, par un mode d’apprentissage dit « métacognitif » qui intègre la visualisation, la répétition, la mémorisation des tâches. En clair, un enseignement opérant et efficient nécessite non seulement un apprentissage théorique, mais aussi l’exercice d’une pratique qui permet de venir nourrir la plasticité neuronale du cerveau. Le stage est donc le moyen idéal – et indispensable- pour compléter l’apprentissage théorique.

Lire aussi : Mobilité professionnelle : passer de la théorie à la pratique

 

Il n’y a pas d’âge pour faire des stages !

 

Si le stage est souvent un tremplin vers le monde professionnel pour un jeune diplômé, ce peut aussi être le passeport pour un nouveau départ, dans le cadre d’une mobilité professionnelle, ou d’une reconversion professionnelle. Or, il n’y a pas d’âge pour se mouvoir ou se reconvertir ! Le concept de « la formation tout au long de la vie » renvoie d’ailleurs vers l’actualisation permanente des connaissances, confirmant que l’acquisition de savoir être et de savoir-faire sont tout aussi accessibles en entreprise, qu’à travers la scolarité initiale et les études universitaires. Pierre Soulages, artiste peintre et graveur français ; ne disait-il pas :  » C’est ce que je fais qui m’apprends ce que je cherche  » … ?

lire aussi : Employabilité durable : késako ?

 

Le stage au service de la reconversion

 

Pour mettre en adéquation ce principe de formation permanente avec le monde du travail, des entreprises privées organisent des « stages » ouverts à des actifs en demande de mobilité ou de reconversion professionnelle. Il leur est ainsi donné la possibilité de s’immerger, pour une durée d’une à plusieurs semaines, dans le service, ou l’univers professionnel convoité. Le salarié est confié aux bons soins d’un expert dans une entreprise ou un service, dont l’activité est en adéquation avec ses aspirations. Ce passage de la théorie à la pratique lui permet de valider – ou non – son orientation, de lever d’éventuels à priori, ou, pourquoi pas, de déclencher une véritable vocation ! Parmi les solutions RH spécialisées dans ce type de démarche, les plus anciennes (elles ont vu le jour en 2016), et les plus abouties portent le nom de MOB’IN (stages interservices dans le cadre de mobilités internes) et de MOB’EX (stages au sein d’entreprises tierces, dans le cadre, par exemple, de reconversions professionnelles…).

Lire aussi : Mobilité interne : la peur du changement

Plus récemment, la plateforme VisioMétiers a été lancée avec la promesse de permettre à des personnes en reconversion d’échanger en visioconférence avec des professionnels de métiers qui recrutent. L’expérience est plus courte qu’un stage mais est très utile pour avoir une vision concrète d’un métier et développer son réseau. Il s’agit d’une belle alternative pour les personnes qui n’ont pas la possibilité de faire un stage. Cette solution plus simple et plus rapide à mettre en œuvre qu’une enquête métier.

Que ce soit une immersion au sein de votre entreprise ou auprès d’un professionnel en externe, le stage reste une expérience très enrichissante pour découvrir un nouveau métier et développer son employabilité.

En conclusion, il n’y a pas d’âge pour profiter des bénéfices d’un stage !

 

Nouveau call-to-action

D’autres articles intéressants

Comment anticiper la fin d’activité programmée de son métier ?

Comment anticiper la fin d’activité programmée de son métier ?

Naturelle ou parfois prématurée, la fin d’activité programmée concerne des professions dont la durée pour l’exercer est limitée dans le temps.
Mobilité professionnelle des seniors : sécuriser la fin des carrières !

Mobilité professionnelle des seniors : sécuriser la fin des carrières !

Comment utiliser la mobilité professionnelle pour développer l'emploi des seniors ? Un rapport ...
Témoignage : à la découverte du métier d’aide-soignante

Témoignage : à la découverte du métier d’aide-soignante

Aujourd’hui, nous partageons le témoignage de Thérèse qui a choisi une immersion dans le métier