Employabilité durable et RSE, le duo gagnant ?

16 juillet 2020
2 min

PARTAGER

RSE
Recevez toutes nos actus dans votre boîte mail !

 

Employabilité durable et RSE, le duo gagnant ?

 

Les entreprises sont de plus en plus invitées et incitées – par l’ensemble de leurs parties prenantes (clients, collaborateurs, actionnaires, mais aussi analystes et agences de notation) à améliorer leur performance en termes de RSE.
Pour mémoire, la responsabilité sociale des entreprises, ou RSE, recouvre des enjeux sociaux, environnementaux et éthiques. 


RSE, le rôle de la formation

 

La performance RSE est aujourd’hui évaluée par des cabinets indépendants et spécialisés. Or, parmi les critères qui sont pris en compte par ces cabinets, figurent la politique de formation et les dispositifs que les entreprises sont capables de mettre en œuvre pour former leurs salariés et accompagner leur développement de carrière en interne comme en externe.

En effet, la montée en compétence des salariés et le développement de leur employabilité durable font partie de la responsabilité sociale de l’entreprise. A ce titre, la formation doit jouer un rôle essentiel. 

« Privilégier les formations qui permettront aux salariés de rester parfaitement adaptés à leur poste actuel peut répondre à une logique purement économique, mais ne rentre pas dans une démarche RSE. Il convient au contraire de ne pas enfermer le salarié dans un poste sans perspectives, mais de lui permettre de progresser, d’évoluer, d’ouvrir son avenir avec de nouveaux possibles professionnels. Dès lors, l’effort de formation consenti par l’entreprise soucieuse de RSE doit aussi s’orienter sur les compétences transférables et transversales » souligne Cursuspro dans une parution consacrée à ce sujet.

 

4 exemples de solutions à mettre en place dans le cadre d’une démarche RSE

 

  • Organiser des « Vis ma vie » en interne pour mieux connaitre les autres métiers,
  • Former les collaborateurs pour améliorer les compétences
  • Garantir pour chaque poste une formation de base
  • Penser au tutorat

En résumé, toutes les solutions favorisant la mobilité interne et aussi la mobilité externe adoptés par les entreprises leur permettent – au-delà du service rendu aux salariés – d’améliorer leur performance et leur profil en termes de RSE.

 

 

Nouveau call-to-action

D’autres articles intéressants

64 % des français veulent se reconvertir !

64 % des français veulent se reconvertir !

A voir ce chiffre de l'AEF, on a l'impression que tout le monde déteste son job. Ce n'est pas ...
Mobilité professionnelle : passer de la théorie à la pratique

Mobilité professionnelle : passer de la théorie à la pratique

  Mettre en mouvement ses collaborateurs n'est pas une tâche aisée.Il existe aujourd’hui ...
La meilleure formation pour sa reconversion

La meilleure formation pour sa reconversion

La meilleure formation pour sa reconversion Que vous ayez vingt, trente ou cinquante ans, ça y ...