Ne vous lancez pas sans business plan !

7 mars 2018

3 min.

PARTAGER

Recevez toutes nos actus dans votre boîte mail !

Ne vous lancez pas sans business plan !

A l’heure où les starts-ups fleurissent comme les pâquerettes sous un soleil de printemps, il est impératif de se munir de toutes les armes possibles afin de légitimer sa structure entrepreneuriale et charpenter son argumentaire commercial. Parmi ces armes, le fameux business plan.

Étape obligatoire du parcours d’entrepreneur, le business plan permet à vos futurs clients et investisseurs (mais aussi à votre banquier !) d’avoir une idée juste et structurée de votre projet. Le but, vous l’aurez compris, étant de les séduire assez pour qu’ils aient envie de continuer l’aventure à vos côtés.

Nous l’avons vu, le business plan est capital puisqu’il s’érige en véritable référence pour vous et votre équipe : veillez à le rendre le plus qualitatif et exhaustif possible. Le travail en amont des stratégies et du plan d’action est, bien sûr, essentiel.

Structurer votre business plan en 5 points

Suivez un raisonnement logique et soyez pédagogues : allez-y étape par étape.

Votre offre et votre produit vont forcément connaître un succès fou parce que :

  • Il existe un besoin fort et insatisfait, qui concerne un nombre important de clients potentiels
  • Votre offre innovante répond efficacement à ce besoin, mieux qu’ailleurs, et suffisamment pour déclencher l’acte d’achat
  • La forte attractivité de votre offre la rendra rapidement rentable et engendrera un chiffre d’affaires important

L’équipe, à la fois excellente et complémentaire, est géniale parce qu’elle :

  • Rassemble les profils d’expert.e.s commerciaux.les, financiers et techniques nécessaires au développement de l’offre
  • Partage une expérience réelle du marché et le réseau qui va avec
  • Possède toute la puissance requise pour porter un projet d’entreprise

(Psst ! On vous donne aussi tout plein de conseils pour développer et garder une super ambiance dans l’équipe !)

Vos concurrents ont de quoi vous craindre :

  • Vous les avez tous repérés, analysés
  • Vous irez deux fois plus vite grâce à vos avantages (savoir-faire, partenariats, contrats…)
  • Ils sont freinés par leurs propres barrières de péage (coûts, délais…)

Votre activité est en passe de devenir une mine d’or :

  • Vous savez vendre vos produits ou service avec brio
  • Vous maîtrisez suffisamment les coûts de vos investissements pour garder une marge confortable
  • Vous l’avez déjà dit (mais on ne le répète jamais assez), les clients potentiels sont très nombreux et le marché monte en flèche

Vous choisir c’est aussi faire une très bonne affaire

  • Citez vos actionnaires actuels, les expert.e.s et conseillèr.e.s qui vous suivent en développant leur rôle et implication
  • Expliquez comment est réparti votre capital, et faites part des capitaux qui vous seront nécessaires
  • Envisagez des scénarii de sortie envisagés, vos acquéreurs potentiels et (surtout) mettez en avant les gains prévus pour les investisseurs

Enfin, il est conseillé de donner à vos investisseurs potentiels une trace écrite et brillamment résumée de votre business plan. Ce résumé, que l’on appelle aussi executive summary et que l’on retrouve souvent au début de votre business plan, doit mettre l’eau à la bouche de vos clients et attirer leur attention. Nul besoin d’exhaustivité cette fois, mais veillez bien à y indiquer : les grandes lignes de votre projet (son nom, le secteur d’activité concerné, ses fondateurs, son contexte, la vision ou l’ambition du projet), votre offre (concept, positionnement, produits ou services et en quoi ils sont innovants…), votre modèle économique (canaux de distribution envisagés, vos prix…), vos objectifs (résultats attendus pour une réussite optimale), votre stratégie et opportunités d’investissement.

Nombreux sont les créateurs d’entreprise qui font valider leur business plan par des professionnels spécialistes, et c’est un conseil que nous vous encourageons à suivre. Les mots de la fin que nous choisissons de vous donner, en revanche, sont l’engagement, la persévérance et surtout, la passion !

[sharify]

D’autres articles intéressants

L’engagement, c’est du concret !

L’engagement, c’est du concret !

L’Association Nationale des Directeurs des Ressources Humaines, ANDRH, pour les intimes a été ...
Mobilité professionnelle des seniors : sécuriser la fin des carrières !

Mobilité professionnelle des seniors : sécuriser la fin des carrières !

Comment utiliser la mobilité professionnelle pour développer l'emploi des seniors ? Un rapport ...
Comment changer de vie professionnelle en toute sécurité ?

Comment changer de vie professionnelle en toute sécurité ?

Comment changer de vie professionnelle en toute sécurité ? 3 conseils/solutions pour changer de