L’expérience collaborateur, les fondations pour une marque employeur solide

6 min

PARTAGER

Recevez toutes nos actus dans votre boîte mail !

Une augmentation significative dans le nombre de candidatures très qualifiées lors de processus de recrutement, une réduction de quasi 50 % du coût d’une embauche et moins de turnover dans une entreprise : telles sont les conséquences positives d’une marque employeur solide d’après les chiffres LinkHumans 2022

Les entreprises qui accordent à l’expérience collaborateur la même importance que celle qu’elles donnent à l’expérience client perçoivent rapidement les fruits de cette stratégie sur l’impact de leur marque employeur.

Découvrez avec TestUnMetier tout l’intérêt de cette démarche ainsi que les actions et outils qui peuvent être mis en place pour que vos collaborateurs aient une expérience de qualité tout au long de leur parcours dans l’entreprise et portent une image positive de leur employeur.  

Comment définir l’expérience collaborateur ?

L’expérience collaborateur peut se définir comme l’image que les employés perçoivent de leur employeur dans les différents aspects de leur vie professionnelle : recrutement, intégration, rémunération, formation, mobilité professionnelle, départ de l’entreprise, etc.

Pourquoi parler d’expérience collaborateur ?

L’expérience que vivent les clients est acquise depuis de nombreuses années comme pilier de la stratégie marketing d’une entreprise : un client satisfait sera un client qui renouvellera une expérience d’achat et qui fera la promotion d’un produit auprès de son entourage proche. Il en va de même pour l’expérience collaborateur dans la stratégie RH de l’entreprise : un salarié satisfait sera engagé dans son entreprise. Or, selon la dernière étude Gallup State of the Global Workplace Report 2023, un collaborateur avec un fort engagement envers son entreprise serait 23% plus productif.

De plus, un employé engagé se fera ambassadeur de son entreprise, notamment à travers la valorisation de la marque employeur.

Ainsi, une entreprise qui jouit d’une marque employeur solide réduit le turnover de ses employés, réalise des économies de recrutement et a plus de facilité à attirer de nouveaux talents.

En quoi une expérience collaborateur de qualité permet-elle de renforcer une marque employeur ?

Des collaborateurs heureux sont de bons collègues

D’après une étude réalisée par l’IFOP en partenariat avec Diot-Siaci, l’ambiance en interne est mentionnée par 13% des salariés interrogés dans le cadre de l’enquête comme étant un critère essentiel pour rester dans leur entreprise.

Le fait d’avoir des employés épanouis, qui ont le sentiment d’être reconnus dans leur emploi et valorisés par une bonne rémunération a un effet direct sur la rétention de talents.

En optimisant l’expérience collaborateur, l’entreprise augmente tant la satisfaction de ses salariés que leur engagement dans leur emploi. Ainsi l’entreprise entre dans un cercle vertueux qui génère satisfaction et engagement pour tous

Les collaborateurs sont les premiers ambassadeurs de l’entreprise

Les collaborateurs actuels, comme les anciens salariés, contribuent au rayonnement de la marque employeur. Lors d’un processus de recrutement, ils peuvent être sollicités par des candidats pour donner leur ressenti sur la vie dans l’entreprise, sur les relations avec la direction. Leur avis peut avoir une influence directe sur les décisions que vont prendre les candidats dans la poursuite d’un processus de recrutement.

L’expérience collaborateur comprend donc aussi la façon dont les salariés quittent l’entreprise, soit le processus d’offboarding : des candidats à un poste peuvent questionner d’anciens collaborateurs pour recueillir leur expérience sur l’entreprise. Ce discours sera teinté de l’impression avec laquelle ils ont quitté l’entreprise et par les attentions dont le management opérationnel ou le service de Ressources Humaines ont accompagné ce départ.

Qualité de l’expérience collaborateur : une priorité pour renforcer une marque employeur ?

 

Parce qu’elle vise des salariés qui sont déjà en poste, l’expérience collaborateur apparaît comme une priorité pour une entreprise qui souhaite renforcer sa marque employeur : si un employeur parvient à attirer des talents, mais que leur expérience collaborateur est décevante à l’onboarding ou pendant leur parcours, il n’aura pas atteint pleinement ses objectifs et risque, au contraire, de générer de la frustration.

Comment soigner son expérience collaborateur ?

L’expérience collaborateur s’inscrit à chaque phase du parcours professionnel du salarié :

L’onboarding

La qualité d’une expérience collaborateur s’apprécie dans les attentions personnalisées dont un candidat peut bénéficier dès son onboarding comme salarié. Si l’équipe que le candidat intègre a été prévenue de son arrivée et qu’un court temps convivial a été prévu le Jour J, le nouveau salarié prendra son poste dans de bonnes dispositions.

De même, s’il trouve au poste de travail qui lui est destiné un livret d’accueil et que tous les accès dont il va avoir besoin ont été bien ouverts, il pourra immédiatement prendre en main ses fonctions plutôt que d’attendre des validations sans savoir même à qui les demander.

L’environnement

“Des collaborateurs épanouis au travail apporteraient 31 % de productivité supplémentaire”, souligne une étude de RSE Magazine. Un management bienveillant, un poste de travail agréable et un esprit d’équipe positif seront des leviers de performance parce qu’ils sont les prérequis d’une expérience collaborateur de qualité.

La communication

Différents outils existent en interne pour permettre aux collaborateurs d’avoir accès à l’information et pouvoir se l’approprier pour davantage s’engager dans l’entreprise. La communication interne permet aux collaborateurs d’être informés des projets portés par l’entreprise ou encore d’être associés au management en étant invités à partager des idées innovantes.

La communication interne est aussi importante pour permettre au salarié d’avoir connaissance des opportunités d’évolution et envisager éventuellement une mobilité professionnelle plutôt que de quitter l’entreprise.

La formation

Lors de son intégration comme tout au long de sa carrière, le salarié doit pouvoir se former et gagner en compétences. Les actions de formation sont aussi des vecteurs de culture d’entreprise. Ainsi, en favorisant l’employabilité de ses collaborateurs, un employeur accroît leur satisfaction et leur engagement au sein de l’entreprise.

La rémunération

Selon un sondage IFOP réalisé en partenariat avec Diot-Siaci, 16% des salariés évoquent en premier leur salaire comme raison pour justifier leur envie de rester en place dans une entreprise. Cette donnée souligne l’impact que peut avoir la rémunération pour la gestion de la performance des entreprises comme pour la valorisation de la marque employeur.

La mobilité professionnelle

La mobilité professionnelle interne fait partie des étapes que peut connaître un salarié et l’entreprise a tout intérêt à offrir à ses membres des opportunités de changement ou d’évolution professionnels sans qu’ils aient à quitter l’entreprise.

À chacune de ces étapes clés, TestUnMetier propose des solutions de gestion des ressources humaines pour vous permettre de renforcer votre marque employeur grâce à l’expérience collaborateur. Consultez notre site internet et échangez avec un expert qui vous donnera toutes les informations complémentaires sur nos services !

 

 

D’autres articles intéressants

Employabilité durable et RSE, le duo gagnant ?

Employabilité durable et RSE, le duo gagnant ?

Les entreprises sont incitées à améliorer leur performance en termes de RSE. Elle recouvre des enjeux sociaux, environnementaux et éthiques.
Reconversion professionnelle : le parcours d’Ilan

Reconversion professionnelle : le parcours d’Ilan

Reconversion professionnelle : le parcours d'Ilan Vous souhaitez également témoigner ...
Témoignage : Esther aime le challenge ! Elle teste le métier d’agent immobilier

Témoignage : Esther aime le challenge ! Elle teste le métier d’agent immobilier

Aujourd’hui, nous partageons avec vous le témoignage d’Esther qui a choisi de tester le métier ...