Face à la crise sanitaire, jouer la carte de la mobilité interne

5 juin 2020
3 min

PARTAGER

mobilité interne
Recevez toutes nos actus dans votre boîte mail !
 

La réaction des grands groupes face à la crise

 

Dès le début de la crise sanitaire et pour en réduire l’impact, Elior Group, leader de la restauration et des services, a eu recours à tous les dispositifs existants afin d’adapter rapidement son organisation. Outre le chômage partiel et la prise de congés, la mobilité interne a été activée. 

D’autres entreprises ont eu le même réflexe en voyant, à travers la mobilité interne, une solution efficace pour pallier une désorganisation des équipes exceptionnelle par son ampleur. 

Efficace et surtout rapidement activable pour remplacer des collaborateurs empêchés de venir travailler pour des raisons de santé, pour garder leurs enfants ou venir en aide à des parents âgés.

Ainsi, la mobilité a pris divers aspects. Quand les restaurants qui ne peuvent plus accueillir de clients se mettent à développer la livraison de repas à domicile ; le serveur se transforme alors en chauffeur-livreur.

De même, un vendeur d’électroménager chez Fnac-Darty ou chez Boulanger dont les rayons sont désertés se métamorphose en magasinier car ces enseignes ont très rapidement ouvert  des “drive” pour maintenir au mieux l’activité.

Il faut s’adapter aux tâches que l’on n’a pas l’habitude d’exécuter tout en respectant les contraintes du moment comme tout le monde.  « Les collaborateurs volontaires sont tous équipés de gants, de masques et de gel hydroalcoolique, et les gestes barrières sont respectés de la manière la plus stricte », précise Daniel Broche, directeur client chez Boulanger. 

Preuve qu’avoir des collaborateurs polyvalents capable de remplacer au pied levé des collègues absents est un atout pour l’entreprise. Cette mobilité interne « express » ne doit pas faire oublier qu’il faut aussi préparer l’avenir avec une mobilité interne de plus en plus performante.

 

La mobilité mobilité interne pour réengager

 

Dans sa définition initiale, la mobilité interne, c’est l’adéquation entre les besoins de l’entreprise et les aspirations d’évolution des collaborateurs ainsi que la gestion des talents. Bien entendu, fidéliser et accompagner les collaborateurs fait également partie intégrante de cette démarche. Mobilité interne : par où commencer

La crise sanitaire va demander de réengager les collaborateurs, de modifier les besoins d’un service à l’autre, d’abandonner certains pans de la production de biens et de services pour en développer de nouveaux. 

Et surtout faire encore mieux travailler les équipes ensemble. Pour tous ces défis, les dispositifs de mobilité interne sont des cartes à jouer. 

    • Adapter des outils d’auto-diagnostic pour permettre à chacun d’identifier ses atouts. 
    • Donner un nouvel élan au dispositif « Vis ma vie » pour découvrir un autre métier de l’entreprise. 
    • Diffuser les postes à pourvoir en interne
    • Augmenter la mobilité fonctionnelle et géographique

Voir aussi : Pourquoi TestUnMétier a digitalisé la mobilité interne ?

La mobilité interne peut ainsi permettre de mobiliser de manière optimale les compétences déjà disponibles dans cette période inédite de l’activité économique.  C’est aussi un moyen de prolonger la cohésion des équipes que les RH ont pu constater malgré la mise en place du télétravail pour les uns et des horaires multipliés par deux pour les autres.  

D’autres articles intéressants

Episode 2 : Les métiers qui peinent à recruter

Episode 2 : Les métiers qui peinent à recruter

Episode 2 : Les métiers qui peinent à recruter Avant de commencer cet article, pensez à lire ...
Reconversion professionnelle : des chiffres qui en disent long !

Reconversion professionnelle : des chiffres qui en disent long !

Reconversion professionnelle : des chiffres qui en disent long !   Vous aviez espoir de ...
Changer de métier, il l’a fait !

Changer de métier, il l’a fait !

« Allez-y, à fond, à 300%. Pensez que votre confort psychologique est bien plus important, pour