4 conseils pour bien manier l’humour en entretien d’embauche

12 juin 2018
3 min

PARTAGER

Recevez toutes nos actus dans votre boîte mail !

4 conseils pour bien manier l’humour en entretien d’embauche

Vous avez l’esprit vif, agile, et l’inspiration vous vient facilement quand il s’agit de faire une bonne blague ou un jeu de mot cocasse. Ça fait partie intégrante de votre personnalité et vous l’assumez : oui, vous êtes un metteur d’ambiance, roi du trait d’esprit, reine de l’humour noir. Et c’est… plus fort que vous. Or, si manier l’humour peut vous différencier des autres candidats en entretien d’embauche, c’est aussi une vraie prise de risque. Comment faire rire tout en restant professionnel ?

Faites preuve d’intuition

D’abord, n’entrez pas en collision avec les valeurs de l’entreprise (évitez les blagues salaces en entretien chez Chanel, par exemple, mais là c’est juste du bon sens). Ensuite, alignez-vous avec l’ambiance installée dans la pièce et avec la réceptivité de votre interlocuteur. Le recruteur, lui aussi, a une personnalité et il s’agit de la jauger. Un trait d’esprit, rapide, sharp et efficace peut être perçu comme un signe d’intelligence sociale et créative, alors ne vous brimez pas. N’hésitez donc pas à faire une ou deux tentatives pour prendre la température et si vous voyez que ça ne passe pas, vous êtes fixé.

Ayez le rythme

Avoir de la répartie, ce n’est pas donné à tout le monde et c’est une grande qualité, à condition de saisir le bon moment. Faites rire avec parcimonie, et sachez ne surtout pas basculer dans la familiarité ou la lourdeur. Vous avez, en face de vous, quelqu’un que vous devez impressionner et non pas assommer de mauvais goût. La spontanéité reste la clé, les blagues apprises par cœur la veille que vous tenez absolument à réciter sont à bannir. Les blagues racistes, sexistes ou vexantes aussi. Evidemment.

LIRE AUSSI : Les 10 soft skills à mettre sur son CV

 

N’en faites pas trop

On a déjà souligné plus haut qu’il fallait éviter d’être lourd (insister sur une blague un peu trop longtemps peut être rédhibitoire, surtout si elle n’a pas du tout fait rire la première fois). L’humour ne doit pas prendre toute la place : vous êtes en entretien d’embauche, pas sur une scène de stand-up. Faire rire doit pouvoir détendre l’atmosphère et vous aidera peut-être à cacher votre stress, mais ça ne doit pas vous faire perdre le fil de l’entretien. Si vous racontez une anecdote, sachez rester bref et restez cohérent en la liant à vos compétences, par exemple. Elles ne doivent pas être un moyen d’éviter certaines questions.

Sachez rire aux blagues des autres

Il n’est pas impossible que le recruteur lui-même partage ses propres traits d’esprit. Faire de l’humour est aussi une façon répandue en entretien de provoquer ou de tester un candidat. Soyez réactifs, bon public et faites preuve d’auto-dérision. Manier l’humour avec habileté, c’est aussi être capable de prendre du recul et de savoir rire de soi avec les autres – sans trop se dévaloriser ni se vanter.

[sharify]

D’autres articles intéressants

Pour suivre mon cœur, j’ai arrêté des études d’ingénieur

Pour suivre mon cœur, j’ai arrêté des études d’ingénieur

Pour suivre mon cœur, j'ai arrêté des études d'ingénieur   Naïm était destiné à devenir ...
La formation professionnelle: la réforme qui décoiffe

La formation professionnelle: la réforme qui décoiffe

Des sujets brûlants pour une réforme en profondeur! Un document d'orientation a été transmis ...
Les soft skills au service de l’agilité professionnelle

Les soft skills au service de l’agilité professionnelle

Les soft skills au service de l’agilité professionnelle Qu'est-ce que les soft skills ? Depuis ...