5 astuces pour développer vos compétences professionnelles

22 janvier 2018
3 min

PARTAGER

Recevez toutes nos actus dans votre boîte mail !

Pour l’instant, votre poste vous convient et vous avez juste l’envie d’acquérir de nouvelles compétences professionnelles. Entamer une formation longue n’est pas forcément votre but et au vu de votre situation, ce n’est pas forcément adapté. Vous avez pour ambition de progresser sans vous prendre la tête, mais vous ne savez pas comment faire… Voici 5 idées à mettre en application dès demain !

1- Effectuez des formations courtes

Il en existe une multitude. Tout d’abord, regardez de près ce que propose votre entreprise. Et si rien ne correspond à vos souhaits, demandez en une — en rapport avec vos fonctions en préparant un petit argumentaire pour convaincre votre employeur. Si jamais vous essuyez des refus, formez -vous par vous-même. A l’ère du numérique, vous avez à disposition des sites d’information, des émissions, des MOOCs à portée de clic.

Exemple : tapez sur google MOOCS gratuit !

Lire aussi : La meilleure formation pour sa reconversion

2 – Échangez avec vos collègues qui ont un poste différent du vôtre

Vous ne vous en rendez pas compte, mais tous les jours vous croisez des gens aux compétences professionnelles multiples qui sont prêts à répondre à vos questions. Ouvrez la porte du bureau d’à côté, et intéressez-vous à un domaine que vous ne maîtrisez pas !

Exemple : Posez des questions à votre collègue, Jean Pierre, du service Compta à qui vous ne parlez pas car vous détestez sa collection de cartes postales dauphin qui tapit ses murs. Grâce à nous, vous allez enfin dépasser vos préjugés !

3 – Participez à de nouvelles missions

L’objectif est de vous confronter à une nouvelle situation de travail pour évoluer ! Relever des petits challenges pour progresser, c’est le secret ! Et comme le disait Eléanor Roosevelt, « Faites quelque chose, tous les jours, qui vous fasse peur. »

Exemple : proposez votre aide sur un projet qui manque de bras, organisez la veille d’information pour votre service…bref, sollicitez votre manager pour qu’il sache que vous êtes prêt à prendre en charge de nouvelles missions.

4 – Trouvez un tuteur pour une nouvelle compétence que vous jugez utile

Si vous en êtes à cette étape, c’est  que vous avez déjà identifié sur quel type de poste vous pourriez évoluer et les faiblesses que vous avez actuellement pour y arriver. Demandez à votre employeur d’être accompagné pour justement améliorer vos lacunes. S’il ne veut pas, et si vous êtes sympa, vous trouverez bien un collègue qui saura vous consacrer une heure, toutes les semaines, à la pause déj pour vous briefer ! Soyez malin !

Exemple : avoir un tuteur, c’est une vraie opportunité pour apprendre concrètement une compétence et connaitre les trucs et astuces de ceux qui sont sur le terrain.

5 – Faites savoir que vous êtes enclin à évoluer

Il ne s’agit pas ici de changer de poste du jour au lendemain; sans doute même tel n’est pas votre priorité. Toutefois, si vous êtes pro actif et en demande, votre employeur sera au courant de votre envie d’avancer et si nouvelle opportunité il y a, vous serez déjà dans les starting block. Et puis, la meilleure façon d’évoluer et d’acquérir des compétences est de changer de fonction à un moment donné.

CONCLUSION :

Suivez nos conseils pendant 6 mois et venez nous dire quelle est la plus-value de notre méthode ! Vouloir acquérir des compétences est avant tout un état d’esprit, ne l’oubliez pas ! 😀

[sharify]

D’autres articles intéressants

Je suis passé d’opticien à gestionnaire de paie

Je suis passé d’opticien à gestionnaire de paie

Je suis passé d'opticien à gestionnaire de paie Aujourd’hui Anthony a changé de métier à 30 ...
Reconversion professionnelle grâce à Pôle Emploi : formation, stage, …

Reconversion professionnelle grâce à Pôle Emploi : formation, stage, …

Reconversion professionnelle grâce à Pôle Emploi : formation, stage, ...   Malgré ...
La mobilité interne : convaincre, rassurer et séduire

La mobilité interne : convaincre, rassurer et séduire

En mobilité interne, les entreprises doivent donner envie aux collaborateurs de postuler en interne en les rassurant et les séduisant !