Témoignage : À la découverte d’un nouveau métier grâce au Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE)

2 min

PARTAGER

Recevez toutes nos actus dans votre boîte mail !

Aujourd’hui, nous vous partageons le témoignage de Valérie qui a choisi de tester le métier d’éducatrice jeunes enfants. Assistante dans l’agroalimentaire à Caen, elle avait depuis longtemps envie de travailler avec des petits. Elle a pu se lancer à la suite du test qui lui a confirmé son désir.

Pouvez-vous nous raconter votre parcours professionnel ?

Depuis 25 ans, je travaille dans un groupe agroalimentaire dans la région de Caen. J’ai débuté à l’accueil de l’entreprise puis au bout de quelques années, j’ai eu l’opportunité de faire un remplacement à l’occasion du congé maternité de l’assistante du directeur marketing. J’ai poursuivi dans l’assistanat dans différents départements de la société. Enfin, l’entreprise a connu des difficultés et un Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE) a été déployé.  

Quel métier avez-vous testé et pourquoi celui-ci en particulier ?

Quand mon employeur m’a proposé de tester un nouveau métier, j’ai sauté sur l’occasion pour essayer celui d’éducatrice jeunes enfants ! Depuis six ans déjà, j’avais le projet de m’occuper d’enfants, j’avais même passé plusieurs fois le concours d’ATSEM (Agents Territoriaux Spécialisés des Écoles Maternelles). 

Qu’avez-vous tiré de cette expérience réalisée grâce à TestUnMétier ?

C’était très complet car j’ai pu rester deux semaines dans un jardin d’enfants. J’ai participé aux activités variées qui initient les plus petits au langage, aux habitudes d’hygiène, en fait aux règles de la vie sociale. J’ai même contribué à imaginer un nouveau jeu pour les plus jeunes. J’ai pu mesurer l’étendue des missions de l’éducateur qui consistent à favoriser l’épanouissement et permettre le développement du langage. Cette expérience concrète m’a confirmé que ce métier était vraiment fait pour moi. 

Et maintenant, quelle suite pour vous ?

J’ai construit un dossier pour suivre une formation en alternance pour passer le diplôme de DEEJE -Diplôme d’État d’Éducateur de Jeunes Enfants. L’entreprise que je quitte va prendre en charge cette formation longue mais indispensable pour pouvoir travailler en collectivité avec des moins de 7 ans comme des crèches, des haltes garderies ou des écoles maternelles. 

Nouveau call-to-action

D’autres articles intéressants

Mais qui sont donc ces reconvertis ?

Mais qui sont donc ces reconvertis ?

On vous donne un avant-goût des effets de la reconversion. Avant que vous ne sautiez le pas, ...
Idée reçue : les stages c’est pour les jeunes !

Idée reçue : les stages c’est pour les jeunes !

Idée reçue : les stages c’est pour les jeunes ! Contrairement aux idées reçues, le stage n’est ...
L’importance de faire une enquête-métier lors d’un bilan de compétences

L’importance de faire une enquête-métier lors d’un bilan de compétences

Si le bilan de compétences et l’enquête-métier sont deux démarches distinctes qui répondent à ...