Onboarding au temps du Covid : comment faire pour intégrer les nouvelles recrues ?

13 janvier 2021
4 min

PARTAGER

onboarding
Recevez toutes nos actus dans votre boîte mail !

 

Le défi d’un onboarding réussi en temps de pandémie…

 

Entériner un recrutement ne se résume plus, depuis bien longtemps, à un rapide tour du service suivi de l’affectation au poste de travail, et un débrief de 30 minutes en fin de premier jour ! L’accueil d’un salarié revêt une importance stratégique et est bien souvent déterminant en termes de performance et de fidélisation. Mais si l’exercice est déjà compliqué en présentiel, que dire des circonstances actuelles, qui contraignent les salariés au travail à distance et empêchent les interactions sociales… ?

 

Pourquoi un onboarding qualitatif est-il stratégique ?

 

Embaucher un nouveau collaborateur est onéreux : coût du recrutement, de la formation, du matériel etc. L’onboarding lui-même peut générer des frais, mais il est démontré que l’impact financier d’un collaborateur qui quitte l’entreprise au cours de ses premiers mois d’intégration est pire ! Un bon onboarding vise à intégrer le nouveau venu de façon harmonieuse dans son équipe et dans le reste de l’organisation, à l’imprégner de la culture de l’entreprise, et à l’évaluer de manière efficace durant sa période d’essai. Le collaborateur, de son côté se sent attendu. Il noue plus facilement un relationnel de qualité avec ses collègues et se montre motivé et impliqué… Bref un onboarding réussi conforte le choix du manager, et donne au nouveau collaborateur l’envie de rester, tout en le rendant efficace et performant !

 

Comment réussir l’intégration d’un nouveau salarié durant la crise sanitaire ?

 

Fort heureusement, en dépit de la crise, des pans de l’économie sont maintenus et des recrutements ont même encore lieu. Mais dans ces conditions particulières, comment assurer un onboarding non dégradé, sachant que son succès réside autant dans l’aspect humain que dans l’aspect professionnel… ? Le digital, bien sûr, joue un rôle majeur…

 

Les solutions de pré-intégration

 

Grâce à des outils digitaux spécifiques, il est possible de s’assurer, avant le jour J, d’avoir misé sur le bon profil.
Ainsi, par exemple, Welcom’App, propose une solution de gestion du nouvel entrant « tout-en-un », entièrement personnalisable. Elle permet de pousser différents sujets: contacts, informations pratiques, éléments de la culture d’entreprise, détail des métiers, formalités administratives, découvertes des outils, sensibilisation HSE, RSE, QVT…Le degré de motivation et d’implication se mesure ainsi dès les premiers échanges, et avant même la signature du contrat !
Par ailleurs, la plateforme MOB’IN propose aux entreprises, d’organiser l’immersion d’un nouveau collaborateur en toute autonomie. Il s’inscrit sur le site et consulte les profils des tuteurs de l’entreprise prêts à l’accueillir. Une fois sa demande validée, il peut réaliser son immersion, soit en ligne, soit en « vis-à-vis », dans le respect des consignes sanitaires – et en dresser le bilan.

 

Welcome on board ; versions « gestes barrières » et 3.0 !

 

Alors que la crise bat son plein, deux scénarios sont possibles :
– En présentiel, lorsque le télétravail est impossible (secteurs du BTP, de la santé, des services à la personne…) : l’onboarding revêt alors sa forme traditionnelle, mais dans le respect absolu des gestes barrières… Il serait bien dommage de faire rimer « bienvenue » avec « transmission de la maladie » !
– En distanciel lorsque le télétravail est possible : on se parle, on se voit, mais uniquement par écran interposé ! Zoom, Slack, Skype, Hangout, … Toutes ses applications qui sont devenues les meilleures amies des télétravailleurs, permettront à l’équipe de souhaiter la bienvenue au nouvel arrivant, au cours d’une réunion d’équipe en visio. Paradoxalement, une telle rencontre peut être humanisée par le truchement du « home office»… Outre sa fonction, chaque membre peut en effet laisser entre-apercevoir une bribe de sa vie personnelle … Le bureau avec vue sur un jardin arboré, l’animal de compagnie qui passe furtivement en arrière-plan, où le petit dernier qui vient saluer l’équipe ! Le pot de bienvenue quant à lui pourra prendre la forme d’un apéro-skype permettant de clôturer, par exemple, la première semaine de travail autour d’un moment convivial… Sans avoir à prendre la route pour rentrer chez soi !

 

Nouveau call-to-action

D’autres articles intéressants

Mobilité interne : dans la peau d’un salarié et d’un RH

Mobilité interne : dans la peau d’un salarié et d’un RH

Mobilité interne : dans la peau d'un salarié et d'un RH   Incontestablement, la mobilité ...
Reconversion professionnelle : le parcours d’Ilan

Reconversion professionnelle : le parcours d’Ilan

Reconversion professionnelle : le parcours d'Ilan Vous souhaitez également témoigner ...
Gestion du capital humain avec des outils digitaux : le paradoxe de la fonction RH

Gestion du capital humain avec des outils digitaux : le paradoxe de la fonction RH

    On a dit des robots qu’ils déshumanisaient la relation client, et pourtant, les ...