Témoignage : « Le métier d’aide-soignant ? C’est un métier généreux »

22 décembre 2021
2 min

PARTAGER

Reconversion aide soignante
Recevez toutes nos actus dans votre boîte mail !

Aujourd’hui, nous vous partageons le témoignage de Catherine qui a choisi de tester le métier d’aide-soignante. Jeune fille, elle rêvait d’être infirmière mais a longtemps travaillé dans une banque.  Avec cette immersion, elle a plongé dans le secteur de la santé pour observer de près le métier d’aide-soignante afin de mieux peser le pour et le contre.

Pouvez-vous nous raconter votre parcours professionnel ?

Salariée depuis 25 ans d’une banque, j’ai pu évoluer à plusieurs reprises grâce à la mobilité interne. J’ai changé deux fois de région et exercé en comptabilité et dans les ressources humaines. Mère de trois enfants, mon « petit dernier » a maintenant 10 ans, je suis concernée par un Plan de Départ Volontaire (PDV) que je ne suis pas encore certaine d’accepter. 

Quel métier avez-vous testé et pourquoi celui-ci en particulier ?

J’ai voulu me plonger dans le métier d’aide-soignante. Il faut dire que jusqu’à l’âge de 18 ans, je voulais être infirmière mais la vie en a décidé autrement. Le métier aide-soignante reste dans le domaine de la santé et surtout demande une formation courte. J’aime le contact humain, je suis à l’écoute de l’autre et j’ai un grand sens des responsabilités. 

Qu’avez-vous tiré de cette expérience réalisée grâce à TestUnMétier ?

C’était une expérience très complète. Elle m’a donné une bonne idée de ce métier. J’ai eu la chance de faire cette immersion en cardiologie, en orthopédie et en urologie dans une clinique de Caen. C’est encore plus un métier d’accueil que je croyais. On doit installer le malade qui arrive à l’hôpital et s’assurer que son séjour se passe bien autant en l’aidant à prendre ses médicaments qu’en s’occupant de sa toilette et de sa chambre. J’ai appris à cette occasion que c’est un métier très généreux, si je puis dire. 

Et maintenant, quelle suite pour vous ?

Même si je vais encore poursuivre ma réflexion, je me vois plutôt travailler dans le futur auprès d’enfants que de personnes âgées. Si le métier d’aide-soignante se confirme, je m’imagine évoluer à des postes d’encadrement par la suite. Pour le moment, je reste en poste dans ma banque. 

Nouveau call-to-action

D’autres articles intéressants

4 étapes pour faire de vos RH un partenaire stratégique

4 étapes pour faire de vos RH un partenaire stratégique

  Adopter une organisation RH efficace et agile   Pour que les RH puissent devenir un ...
Un développement de l’employabilité réussi en deux cas clients

Un développement de l’employabilité réussi en deux cas clients

  L’employabilité est un terme qui cristallise les défis à venir pour les salariés, mais aussi ...
Reconversion professionnelle : des chiffres qui en disent long !

Reconversion professionnelle : des chiffres qui en disent long !

Reconversion professionnelle : des chiffres qui en disent long !   Vous aviez espoir de ...