RH : la recette pour transformer et réinventer

19 novembre 2020
3 min

PARTAGER

rh
Recevez toutes nos actus dans votre boîte mail !

 

RH : la recette pour transformer et réinventer

 

Il y a deux enjeux dans le rôle de transformer et de réinventer : faciliter la transformation vers un modèle de travail en équipe (au-delà des silos des business units) pour fournir l’agilité et le partage des connaissances, et développer une culture de succès dans l’organisation. 

 

Créer des équipes gagnantes

 

Les organisations évoluent irrémédiablement vers des modèles où le travail est accompli en équipes. Cela a toujours été le cas, en particulier lors de la résolution de problèmes complexes ou du lancement de nouveaux projets ; cependant, deux facteurs contribuent désormais à ce que cela devienne la norme : comme le digital fait partie intégrante de la plupart des équipes de développement ou de livraison de produits/services, l’approche agile largement utilisée dans les projets informatiques fait partie intégrante de la plupart des projets. De plus, à mesure que l’innovation rapide devient essentielle, les organisations se tournent vers des spécialistes et adoptent leurs pratiques agiles pour gérer tous les projets.

Les recherches montrent que les équipes réduites (Task Forces) fonctionnent mieux. Elles offrent dextérité, rapidité, partage des connaissances et collaboration au fur et à mesure que les salariés intègrent une équipe, partagent les informations de manière transparente et passent d’une team à l’autre en fonction des problèmes à résoudre. Le tout en « transposant » des connaissances qui peuvent être utilisées pour résoudre les problèmes futurs dans d’autres équipes. 

Les RH ont un rôle essentiel à jouer pour faciliter la création d’équipes gagnantes en diversifiant les compétences des employés à travers les unités, et par la même occasion, peuvent apprendre des pratiques informatiques comment appliquer des méthodes de talents agiles dans toute l’organisation.

 

Développer une bonne culture d’entreprise


La plus grande contribution des RH à la prise en charge de ce nouveau rôle stratégique dans l’organisation est probablement la création, avec le leadership, de la culture de l’organisation. 

Définir la culture d’entreprise, c’est déterminer des valeurs, des objectifs, des croyances et des modes de fonctionnement. Une culture reconnue engagera les collaborateurs à atteindre des performances supérieures, elle fournira un environnement favorable et inclusif, et elle guidera tout le monde afin que les décisions quotidiennes soient alignées sur les objectifs, sans avoir besoin d’une supervision immédiate.

Quels sont les éléments d’une culture gagnante ? Une bonne culture organisationnelle devrait être : ouverte, hautement performante, responsabilisante et transparente. Une culture ouverte encourage la collaboration et le partage entre les membres de sa communauté, les soutient et encourage la diversité et l’inclusion. 

Une culture d’autonomisation donne au gestionnaire le pouvoir et les outils pour prendre des décisions dans son domaine de responsabilité. Cela l’encouragera à s’approprier les problèmes du quotidien, à prendre des initiatives et à explorer des solutions nouvelles et innovantes pour y faire face. 

Enfin, une culture transparente encourage le partage et l’honnêteté dans toutes les décisions et tous les comportements, tant internes qu’externes. Il ne fait aucun doute que les RH doivent jouer un rôle majeur dans la création et l’entretien d’une culture gagnante par la communication et par les actes.

 

Nouveau call-to-action

D’autres articles intéressants

Burn-out, Bore-out, Brown-out ?

Burn-out, Bore-out, Brown-out ?

BURN-OUT, BORE-OUT, BROWN-OUT   L’expression “burn-out” est aujourd’hui officiellement ...
Reconversion professionnelle: de comptable à coach professionnel

Reconversion professionnelle: de comptable à coach professionnel

David, 39 ans, Parisien, futur coach professionnel nous livre son expérience de la reconversion
Interview Hélène

Interview Hélène

L'art de vivre la transition interculturelle Après avoir travaillé 11 ans à des postes de ...