Reconversion professionnelle : se confronter à la réalité d’un métier pour identifier ses forces et faiblesses

3 juin 2021
1 min

PARTAGER

face au miroir
Recevez toutes nos actus dans votre boîte mail !

Aujourd’hui, nous partageons avec vous le témoignage de Sabine qui a testé le métier d’agent administratif. Elle avait une petite idée du métier, mais la réalité lui a permis d’identifier ses points faibles. Aujourd’hui, elle suit une formation en bureautique afin de gagner en rapidité. 

Pouvez-vous nous raconter votre parcours professionnel ?

J’ai travaillé dans l’animation et aussi en tant qu’encadrant d’insertion. Une de mes spécialités était les arts plastiques. J’ai ensuite fait du bénévolat dans un service d’échanges local, un SEL, qui organise des échanges de services entre voisins. 

Quel métier avez-vous testé et pourquoi celui-ci en particulier ?

J’ai testé le métier d’agent administratif chargé d’accueil dans une entreprise à Bordeaux. Je pouvais me projeter assez bien dans cette activité, car je l’avais un peu touchée du doigt bénévolement, auparavant. Mais j’avais besoin de voir ce que cela représentait concrètement dans l’univers professionnel.  

Qu’avez-vous tiré de cette expérience réalisée grâce à TestUnMétier ? 

J’ai réalisé que je me sens à l’aise dans un environnement de bureau car je maîtrise les savoir-être de base (communication, hiérarchie, respect des horaires et du cadre…). Mon envie d’y travailler s’est confirmée pendant le test. 

Et maintenant, quelle suite pour vous ?

J’ai un double objectif : progresser en vitesse d’exécution de mon travail et renforcer mes savoirs et ma pratique en bureautique. Je vais donc débuter une formation adaptée.  

Nouveau call-to-action

D’autres articles intéressants

RH : la recette pour transformer et réinventer

RH : la recette pour transformer et réinventer

  RH : la recette pour transformer et réinventer   Il y a deux enjeux dans le rôle de ...
Comment anticiper la fin d’activité programmée de son métier ?

Comment anticiper la fin d’activité programmée de son métier ?

Naturelle ou parfois prématurée, la fin d’activité programmée concerne des professions dont la durée pour l’exercer est limitée dans le temps.
Les métiers qui vont recruter d’ici 2022

Les métiers qui vont recruter d’ici 2022

France Stratégie et la DARES ont étudié les perspectives d'emploi d'ici 2022. Vous êtes en ...