Piège : négliger la méconnaissance des processus de mobilité

2 min

PARTAGER

people
Recevez toutes nos actus dans votre boîte mail !


 

Pourquoi les collaborateurs ne se mettent pas en mouvement au sein de votre entreprise ?

 

Le problème est parfois plus simple qu’on ne le croit : le collaborateur ne sait tout simplement pas comment faire. 

Certains salariés peuvent se sentir complètement coincés dans leur emploi. Ils pensent que seules leurs compétences techniques vont leur permettre de passer d’un poste à l’autre.

Ils veulent évoluer, mais ils n’arrivent pas à se projeter dans un métier hors de ces compétences techniques. 

Dans cette situation, il est utile de les aider à identifier leurs compétences transverses. Si j’ai de la rigueur, je peux — par exemple — passer de logisticien à comptable. 

L’entreprise doit accompagner ses collaborateurs vers la mobilité interne en leur facilitant l’accès aux offres pouvant correspondre à leurs souhaits de carrières. Si cette démarche semble évidente, elle peut être difficile à mettre en place sans l’aide d’outils adaptés. Pour soutenir et booster cette action essentielle à la rétention des talents en entreprise, la solution Basile déploie une communication multicanale ciblée pour aller toucher chaque salarié au plus près de ses aspirations. 

On peut aussi déplorer une “approche amateur” de la mobilité interne. Le collaborateur ignore parfois qu’une mobilité interne s’élabore comme un recrutement externe. 

Très souvent, il manque de préparation

  1. Il n’envisage pas de refaire son CV.
  2. Il n’a pas une bonne connaissance de ses atouts ou de ses compétences. Ou bien il ne sait pas bien les verbaliser. 
  3. Il n’a pas suffisamment étudié son projet de mobilité 
  4. Il ignore s’il faut pousser la porte du manager, du DRH ou des deux.

Le Groupe BPCE, a mis en place un outil pour accompagner le collaborateur lors de 4 étapes clés :

  • je prépare mon projet professionnel ;
  • je me mets en mouvement ;
  • je prépare mes entretiens ;
  • j’organise ma prise de poste.

L’objectif est de lui apporter un accompagnement optimal pour se préparer à faire une mobilité interne.

Enfin, la communication est la clé. Selon César Recher, CEO de Basile, une solution digitale de cooptation et de mobilité interne : « Bien souvent, l’incertitude autour de la mobilité interne est le premier obstacle qui freine les collaborateurs dans leur démarche. Pour booster sa mobilité interne, l’entreprise doit diffuser une information claire et accessible sur ce sujet complexe. Afin d’envoyer les bons messages aux collaborateurs, il peut être pertinent de mettre en place des campagnes ciblées pour les informer des avantages et des opportunités dont ils peuvent bénéficier en changeant d’emploi sans changer d’entreprise. ».

Retrouvez tous nos conseils pour booster la mobilité interne dans notre livre blanc !

 

Guide : les pièges à éviter pour booster la mobilité interne

D’autres articles intéressants

Changer de métier à 30 ans, une chance à saisir

Changer de métier à 30 ans, une chance à saisir

Changer de métier à 30 ans, une chance à saisir L’âge idéal pour se réorienter et changer de ...
Vous rêvez de changer de métier ? Testunmétier a interviewé ceux qui ont sauté le pas !

Vous rêvez de changer de métier ? Testunmétier a interviewé ceux qui ont sauté le pas !

Découvrez le portrait de Marie-Alix Bapt.Responsable marketing hier, naturopathe aujourd'hui !
Plan de départ volontaire : une occasion pour changer de métier ?

Plan de départ volontaire : une occasion pour changer de métier ?

  Le plan de départ volontaire souffre d’une connotation négative car il est associé à une ...