La formation professionnelle: la réforme qui décoiffe

24 novembre 2017

3 min.

PARTAGER

Recevez toutes nos actus dans votre boîte mail !

Des sujets brûlants pour une réforme en profondeur! Un document d’orientation a été transmis aux partenaires sociaux à partir duquel des échanges passionnés vont avoir lieu à partir du 24 novembre jusqu’au 16 février 2018. Si consensus il y a, une future loi pourrait voir le jour! L’objectif du gouvernement ?  Déposer un projet de loi au Parlement au 2ème trimestre 2018 !

Tout commence par le PIC (plan d’investissement des compétences)

En septembre, Edouard Philippe invente le PIC ! Il mise à fond sur la formation pour réaliser un objectif ambitieux. Pendant les 5 ans à venir, il souhaite former  1 million de chômeurs peu qualifiés et 1 million de jeunes décrocheurs. Coût de l’opération 15 milliards d’euros. Les effets?  Faire reculer  le chômage structurel de 1 point et donner du travail à 300 000 personnes !

Tout continue par la loi travail pour les salariés

La réforme du code du travail dont les dispositions seront effectives dans quelques mois-au plus tard le 1er janvier 2018- accorde de la souplesse aux entreprises et encourage la flexibilité. Au menu : des négociations dans le cadre d’accords d’entreprise en dérogation des décisions de l’accord de branche, un champs d’application plus large pour le CDI de projet qui permet de licencier un salarié lors de la fin d’un projet, un licenciement économique plus simple du fait de la prise en compte, par le juge, des difficultés économiques de l’entreprise seulement sur le territoire français et non plus sur d’autres territoires à l’étranger.

Lire aussi : 64% des français veulent se reconvertir

Tout se poursuit par la négociation de la réforme de la formation professionnelle

La passion déchaîne les foules. Les 2 points chauds de la réforme de la formation professionnelle ?

  • La monétarisation du Compte personnel de formation (CPF)– abracadabra, les heures créditées sont transformées en euros ;
  • L’avenir du  Congé individuel de formation (CIF). Jugé trop peu efficace, le ministère du travail veut faire du deux en un : fusionner les deux dispositifs pour plus de clarté et dans une logique d’appropriation directe…et donc supprimer peu à peu les intermédiaires.

Concrètement, il se passerait quoi ? Vous, Lucie, qui avez envie de vous former dans le digital, vous auriez un compte de X euros à dépenser directement auprès d’un organisme de formation en vous exonérant des démarches auprès des institutions pour le financement. Ce schéma loin d’être entériné risque d’être amendé lors des négociations…affaire à suivre donc!

[sharify]

D’autres articles intéressants

L’engagement, c’est du concret !

L’engagement, c’est du concret !

L’Association Nationale des Directeurs des Ressources Humaines, ANDRH, pour les intimes a été ...
Mobilité professionnelle des seniors : sécuriser la fin des carrières !

Mobilité professionnelle des seniors : sécuriser la fin des carrières !

Comment utiliser la mobilité professionnelle pour développer l'emploi des seniors ? Un rapport ...
Comment changer de vie professionnelle en toute sécurité ?

Comment changer de vie professionnelle en toute sécurité ?

Comment changer de vie professionnelle en toute sécurité ? 3 conseils/solutions pour changer de