Ces secteurs qui recrutent : L’Économie sociale et solidaire

9 janvier 2020
1 min

PARTAGER

Recevez toutes nos actus dans votre boîte mail !

Vous cherchez du travail ? Vous envisagez une reconversion ?
Découvrez une liste indicative des familles professionnelles aujourd’hui porteuses d’emploi :
elles recrutent, alors n’attendez plus, testez !*

L’ESS emploie 2,39 millions de salariés dans plus de 202 700 établissements et représente plus de 10% de l’emploi en France. Afin de clarifier le périmètre de l’ESS la loi la présente ainsi dès 2014 : « une économie de l’exigence fondée sur les valeurs de gouvernance démocratique et participative, de lucrativité limitées et d’utilité sociale ». Les associations sont le 1er employeur de l’ESS avec plus de 3/4 des emplois (77%) mais les secteurs d’emplois de l’ESS sont variés : action sociale, enseignement-formation, activité financière, bancaires et d’assurance, santé, spots et loisirs, arts et spectacles…

Ces dix dernières années, le secteur de l’ESS s’est considérablement développé (400 000 emplois nouveaux), il s’agit d’un enjeu important. Entre 2010 et 2015, l’emploi dans l’économie sociale a progressé de 26% contre 7% pour l’ensemble de l’emploi privé. A l’horizon 2022, 110 000 postes seront à pourvoir pour les professionnels de l’action sociale (France Stratégie et la Dares). De nombreux départs à la retraite ont eu lieu dès 2017, libérant des postes dans divers secteurs, et de nombreux nouveaux métiers émergent (animateur de réseau, conseiller en mobilité, responsable pôle action sociale, encadrant technique d’espaces verts ou de collecte-tri-valorisation des déchets…)

QUALIFICATIONS REQUISES

 

La palette des métiers de l’ESS étant très large, les formations/ niveaux requis concernent tous les niveaux de qualification, de sans diplôme jusqu’à bac +5. Pour se renseigner sur les formations supérieures spécifiques au secteur de l’ESS, nous vous invitons à consulter le guide Université et ESS.

*Informations récoltées, notamment, grâce aux études et recherches du guide CIDJ

D’autres articles intéressants

Sortir du salariat : se poser les bonnes questions

Sortir du salariat : se poser les bonnes questions

Sortir du salariat : se poser les bonnes questions   Après plusieurs événements personnels
Les 10 soft skills à mettre sur son CV

Les 10 soft skills à mettre sur son CV

  Avoir des softs skills, ça claque mais en plus c'est convoité par les employeurs. In french, ...
Je suis passé d’opticien à gestionnaire de paie

Je suis passé d’opticien à gestionnaire de paie

Je suis passé d'opticien à gestionnaire de paie Aujourd’hui Anthony a changé de métier à 30 ...