Les étapes à suivre lors du choix de son centre de bilan de compétences

10 min

PARTAGER

Recevez toutes nos actus dans votre boîte mail !

En France, ce sont plus de 30 000 bilans de compétences qui sont délivrés par les centres chaque année. De plus en plus de personnes se questionnent sur leur carrière professionnelle, et d’après une étude de l’institut BVA, 49% des actifs se sont déjà intéressés à une reconversion professionnelle.

Pour mener au mieux cette reconversion professionnelle, il est important d’évaluer vos compétences et de mettre au point l’horizon vers lequel vous souhaitez vous orienter. C’est ce qu’on appelle un bilan de compétences.

Vous êtes dans une démarche de reconversion ou de réflexion professionnelle ? Découvrez les étapes clés à suivre pour choisir le centre de bilan de compétences qui sera le plus adapté à votre besoin !

ÉTAPE 1 : Choisissez un centre habilité :

Un centre dans les normes

Pour commencer votre démarche, il est important que vous établissiez une liste de critères essentiels pour vous. 

Dans un premier temps, il est important de savoir si le centre est habilité à faire des bilans de compétences ou non. Pour cela, il doit être certifié par des autorités compétentes, ce qui autorise l’activité de bilans de compétences. Cela garantit la légitimité et le professionnalisme du service rendu, mais est surtout gage de sérieux et de qualité. 

La Certification Qualiopi

À partir de Janvier 2022, seule la certification Qualiopi permettra de financer le bilan de compétences à l’aide du Compte Personnel de Formation (CPF). Si le centre n’est pas certifié Qualipi, le financement sera entièrement à votre charge et toutes les subventions telles que l’OPCO ou encore les CPF ne seront pas acceptées pour le financement. 

La certification Qualiopi dure 3 ans, et est à renouveler. Il s’agit d’une qualification en ce qui concerne le mode de fonctionnement du centre et des services proposés. C’est une réelle plus value et un élément différenciant des autres centres. Elle permet de vous rassurer et d’assurer l’engagement de l’organisme.

Étape 2 : Comprendre comment le centre fonctionne

La démarche pédagogique 

Vous avez un centre en vue qui est habilité ? Parfait, désormais il est intéressant de se renseigner sur les modalités de ce dernier afin d’éviter les mauvaises surprises mais surtout pour que vous puissiez trouver un centre qui vous corresponde entièrement ! Ce qui convient à une personne ne  correspond pas aux besoins et aux envies de tout le monde. Tout d’abord, il faut s’informer sur la démarche pédagogique du centre et se poser certaines questions : 

  • Proposent-ils un suivi quotidien ? 
  • Quelle est leur méthodologie  ? 
  • Y’a t’il un entretien préalable (gratuit) ? 
  • Est-ce un centre spécialisé dans un secteur en particulier ou une filière de métiers ? Cela peut être intéressant car le centre vous proposera une évaluation de vos compétences beaucoup plus précise et adaptée. 

Ces questions vous aideront à vous positionner sur le type de centre et de services rendus. 

Le financement 

Un autre élément important dans le choix de son centre concerne les modalités de financement. Chaque personne ayant été salariée dispose d’un solde CPF qui lui donne accès à des formations professionnelles. Ce solde peut être utilisé pour financer le bilan de compétences. Il est intéressant de l’utiliser pour financer tout, ou en partie, votre bilan de compétences en fonction de votre solde. Ce solde peut varier en fonction de la situation professionnelle de la personne, son nombre d’heures travaillées et ses années d’expérience, mais surtout en fonction du solde restant s’il a déjà été utilisé. En ce qui concerne l’obtention de ce solde, il est de 500 euros par an (plafonné à 5000 euros) pour les salariés, et de 800 euros (plafonné à 8000 euros) pour les salariés les moins qualifiés. Vous pouvez avoir accès au montant de votre solde CPF ici. Le bilan de compétences peut être financé d’autre part par le Plan de formation votre entreprise (à l’initiative de l’employeur pour l’employé) soit par vos propres moyens. Il faudra compter entre 1500 et 3000 euros pour un bilan de compétences.

Les informations pratiques 

Dans le cadre de votre bilan de compétences, les informations pratiques ne doivent pas être négligées : 

  • Est-ce difficile d’accès ? 
  • Les horaires sont-elles compatibles avec mon rythme de vie ? 
  • S’agit-il d’un centre joignable à tout moment ? 

Les réponses à ces questions doivent vous rassurer car ça ne doit pas être un élément qui freine votre implication dans cette démarche. Il faut se mettre en tête que l’élaboration d’un bilan de compétences dure quelques mois, et que vous serez amené.e à fréquenter l’établissement assez souvent et longtemps (dans le cas d’une formation en présentiel). La localisation et les informations pratiques doivent pouvoir s’adapter à votre situation et vos besoins.

Étape 3 : Le type d’accompagnement recherché :

Distanciel ou présentiel ?

Avec l’apparition de la pandémie, le distanciel s’est beaucoup développé au sein des entreprises mais également des centres de bilans de compétences, même s’il était déjà présent auparavant. De plus en plus de centres reprennent leur activité en présentiel, d’autres favorisent le distanciel. Si vous n’êtes pas à l’aise avec ce procédé, il est important de le savoir. Si au contraire un accompagnement en ligne (échanges en visio/téléphone) vous arrange, cela peut vous ouvrir à d’autres centres même s’ils sont situés  à l’autre bout de la France. Opter pour du distanciel lorsque vous êtes salarié facilitera votre quotidien en vous permettant de placer vos séances en soirée sans avoir besoin de vous déplacer. Par exemple, CHANCE ou encore Garance&Moi, proposent un programme 100% en ligne pour vous laisser le temps d’évoluer à votre rythme. 

Les disponibilités du centre 

Il serait bien d’estimer à l’avance le temps que vous aurez à consacrer pour l’élaboration de votre bilan. Certaines personnes ont besoin d’un conseiller disponible à n’importe quel moment, en dehors des rendez-vous prévus et avec des horaires flexibles. C’est un élément important si vous êtes en situation professionnelle par exemple, et que vous souhaitez placer un échange après vos horaires de travail. Switch Collective propose un suivi quotidien avec un envoi de mails permanent afin de ne pas se perdre dans le programme de bilan de compétences mais également des travaux de groupe qui permettent de mettre en relation des personnes issues de différents horizons. Questionnez un maximum le centre pour savoir quelle est leur démarche pédagogique avant de vous engager. Tous ces éléments sont importants mais n’oubliez pas que selon votre situation professionnelle, votre secteur et vos critères, les conseils pourront varier. Alors assurez vous de savoir quel type d’accompagnement vous souhaitez lors de votre bilan de compétences.

L’ambiance :

Vous avez déjà eu un échange avec le centre  ? Qu’avez vous ressenti à propos de l’accueil, de l’écoute de vos besoins et de l’ambiance générale ? La première impression est très importante. Tirez-en les points positifs et négatifs puis essayez de vous projeter comme si c’était votre futur centre. Si vous vous êtes bien sentis qu’ils ont su apporter les réponses à vos questions tout en vous rassurant, il s’agit peut-être de votre futur centre  ! … quoique, il reste d’autres critères à vérifier…

Avoir le choix de son consultant au sein du centre de bilan de compétences

Le bilan de compétences peut ne pas avoir la même teneur d’un consultant en gestion de carrière à un autre. C’est pourquoi nous vous recommandons de choisir un centre de bilan de compétences qui vous donne l’opportunité de rencontrer plusieurs consultants. Avec ABACUS notamment, vous échangez d’abord avec un premier consultant en bilan de compétences, et ce, sans engagement. Si jamais le « courant » ne passe pas, vous pouvez demander à échanger avec un autre consultant, et ainsi de suite, jusqu’à ce que vous trouviez le bon ! La disponibilité et l’adaptabilité de ce centre de bilan de compétences sont un vrai plus pour s’assurer de bénéficier du meilleur accompagnement pour votre transition professionnelle.

Étape 4 : La réputation du centre  :

La notoriété sur Internet 

Ça y est, vous avez quelques noms de centres en tête ! Maintenant, vous pourrez vous rendre sur Internet pour voir les différents avis et faire des recherches. Cela vous aidera à vous positionner ou non sur un centre et ainsi vous affirmer dans votre choix.  Il existe également des listes sur Internet citant une partie des centres reconnus dans lesquels vous pourrez faire votre bilan de compétences en toute sécurité ! Certains annuaires comme Ici formation ou Ma formation proposent une option de recherche par critères rassemblant une multitude de centres de bilans de compétences afin de vous guider dans le choix de votre organisme. 

Étape 5 : Un centre qui est dans l’ère du temps :

Les outils proposés par le centre  

Vous continuez de rechercher des informations sur le centre choisi car vous n’êtes pas encore convaincu qu’il s’agisse du bon ? Alors il reste un dernier élément qui peut faire toute la différence. Il s’agit des outils proposés par le centre . 

Les centres de bilans de compétences peuvent proposer à leurs bénéficiaires de nombreuses options pour les aider dans la validation de leur choix de carrière. Le centre peut proposer à ses bénéficiaires plusieurs formations comme du coaching pour apprendre à enrichir leur réseau, ou encore proposer des outils comme la définition du profil MBTI, des tests de personnalité, des fiches construction du projet ou des guides d’interviews. C’est le cas des centres A2L Consulting  et PERSPECTIVE RH, qui proposent divers compléments au bilan de compétences, ou encore Switch Collective qui met en place des ateliers bonus (Création de CV, improvisation, méditation, rupture conventionnelle). 

De plus en plus de centres offrent à leurs clients la plateforme VisioMétiers qui référence plusieurs milliers de professionnels disponibles pour échanger avec vous par visioconférence pour répondre à vos questions concernant leur métier… C’est un réel atout lorsqu’on se pose des questions sur un métier. La démarche d’enquête-métier est facilitée. Voici la liste des cabinets équipés de cette solution parmi lesquels figurent GOELAN, HRCP ou encore Sunny Side

Suite à l’utilisation de VisioMétiers, il y a eu de nombreux retours tels que celui de Coline, qui effectue son bilan de compétences chez  Co’RH : « ​​VisioMétiers m’a aidé pour interviewer des personnes qui font les métiers dans lesquels je me projette.”  ou encore Emmanuelle, de Pôle Emploi : “L’expert-métier rencontré est passionné par son métier, de bon conseil et très ouvert ! Nous allons garder contact.” 

Un seul secret : soyez à l’écoute des innovations et cela vous permettra d’avoir un bilan de compétences qui vous séduira totalement ! 

Comparez plusieurs centres :

Lequel vous convient le mieux ?

Vous avez fait le point sur ce centre qui apparaît dans vos favoris depuis le début des étapes à suivre. Il respecte un grand nombre de critères qui ont été cités et les réponses à vos questions vous ont rassuré. Vous êtes sur le bon chemin ! Vous avez cependant d’autres centres sur votre liste qui vous enchantent également. Un dernier conseil que nous vous donnons est de sélectionner 2 à 3  de ces centres afin de pouvoir les comparer entre eux et ainsi confirmer votre choix. Avant de vous engager il s’agit d’une étape à ne pas négliger ! 

D’autres articles intéressants

Témoignage : À la découverte d’un nouveau métier grâce au Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE)

Témoignage : À la découverte d’un nouveau métier grâce au Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE)

Aujourd’hui, nous vous partageons le témoignage de Valérie qui a choisi de tester le métier ...
Témoignage : « j’avais besoin de vivre une expérience concrète pour confirmer mon choix »

Témoignage : « j’avais besoin de vivre une expérience concrète pour confirmer mon choix »

Aujourd’hui, nous partageons avec vous le témoignage d’Olivia qui a saisi l’opportunité de ...
Mais qui sont donc ces reconvertis ?

Mais qui sont donc ces reconvertis ?

On vous donne un avant-goût des effets de la reconversion. Avant que vous ne sautiez le pas, ...