Reconversion professionnelle : des chiffres qui en disent long !

25 janvier 2018
4 min

PARTAGER

Recevez toutes nos actus dans votre boîte mail !

Reconversion professionnelle : des chiffres qui en disent long !

 

Vous aviez espoir de repartir du bon pied lors pour cette nouvelle année. Mais, plusieurs jours viennent de passer et  malgré tous vos efforts,  vous sanglotez tous les matins à l’idée de franchir les portes de votre entreprise. Cela fait un moment que vous doutez de votre fonction et de votre plus-value réelle au bureau. Le constat est amer : vous vous sentez aussi utile qu’un porte clé en forme de dauphin. Vous songez alors aux choix qui s’offrent à vous : la déprime permanente, l’espoir de gagner au loto et la reconversion professionnelle. Ne nous mentons pas, vous savez déjà ce qu’il vous reste à faire !

Les français sont-ils nombreux à vouloir se reconvertir ?

85% des français sont favorables à la reconversion professionnelle selon l’institut de sondage Odoxa et 64% des français veulent changer de métier! A en croire les chiffres, la réorientation professionnelle séduit de plus en plus même si sauter le pas est parfois compliqué. La formation et le coût de cette dernière sont une vraie difficulté pour les sondés. Malgré cela, le phénomène est bien ancré ! Même les jeunes actifs s’y mettent : 14% des jeunes diplômés dotés d’un bac+5 affirmaient avoir changé de cap professionnel 2 ans après avoir obtenu leur diplôme et 43% fuient leur premier poste après une vingtaine mois selon une du New Gen Talent Center de l’Edhec. Les chiffres traduisent une réelle envie des actifs à repenser leur carrière via un changement de métier ! Et c’est tant mieux, l’adaptation risque d’être la norme de demain, car 50% des jobs que l’on connait aujourd’hui vont disparaître d’ici une dizaine d’années.

La motivation d’une réorientation professionnelle : l’épanouissement à tout prix ?

Bien sûr, certaines reconversions sont subies suite à un licenciement.

Pour les autres, dont vous faites peut-être partie, le changement s’opère pour plusieurs raisons qui sont propres à chacun. Nous avons cependant relever des tendances de plus en plus fortes:

  • La quête de sens ; travailler dans une boucherie chevaline alors que votre animal préféré est le poney. Plus sérieusement, la fuite des bullshit jobs prend du terrain. Les salariés n’en peuvent plus d’être payés à faire des slides .
  • La lassitude professionnelle; gérer le rayon des arrosoirs d’un jardinerie depuis 15 ans alors que ça fait 14 ans que vous rêvez de vous occuper des orchidées sauvages.
  • La crise de la trentaine, quarantaine, cinquantaine ; craquer dans sa vie à cause de son chat, de son conjoint, de Dédé votre collègue, sans raison apparente. Oui, oui, ça arrive !
  • L’envie de faire plusieurs jobs à la fois ou le phénomène des slashers; ils sont près de 2 millions selon l’INSEE.
  • La soif d’indépendance avec l’entrepreneuriat. 28 % des français  souhaiteraient créer son business. Chez les moins de 25 ans, c’est pire: 47 % d’entre eux y sont favorables !

Contrairement à ce que nous pensons, la reconversion n’est pas réservée qu’aux personnes en burn-out ou harcelées par leur patron. En effet, et on pourrait dire paradoxalement, 67 % des français se disent bien dans leur travail. Néanmoins, si autant de personnes sont prêtes à se lancer, il semble que la volonté d’améliorer son sort et être plus épanoui soit passée dans les mœurs.

Et vous dans tout ça, prêt à changer de métier ?

En sachant qu’un français sur deux a déjà changé d’orientation professionnelle, vous pouvez en conclure que changer de métier est davantage réalisable que :

  • Monter l’Everest ;
  • Faire parler votre chien ;
  • Adopter un tigre ;
  • Devenir le meilleur ami de Bradley Cooper- ou Beyoncé.

Lire aussi : Tester un métier pour une reconversion réussie !

Regardez autour de vous. Sans vous en rendre compte, vous côtoyez tous les jours des gens qui ont eu plusieurs métiers. Alors, vous voyez ce n’est pas si rare que ça! Et surtout, c’est faisable! En allant encore plus loin, la reconversion sera sans doute la norme de demain: 85 % des métier de demain n’existent pas encore aujourd’hui.

Bref, les chiffres vont dans votre sens. Même si vous allez bien, vous avez le droit d’avoir d’autres aspirations. Et si vous allez mal, le résultat des sondages démontre que votre souhait de changer de métier ne fait pas de vous une verrue sur cette terre ! Il est temps de respirer un grand coup et de préparer votre projet de reconversion !

[sharify]

D’autres articles intéressants

Tester un métier pour une reconversion réussie !

Tester un métier pour une reconversion réussie !

Tester un métier pour une reconversion réussie !   Vous envisagez de changer de métier. ...
Mobilité professionnelle des seniors : sécuriser la fin des carrières !

Mobilité professionnelle des seniors : sécuriser la fin des carrières !

Comment utiliser la mobilité professionnelle pour développer l'emploi des seniors ? Un rapport ...
Reconversion professionnelle grâce à Pôle Emploi : formation, stage, …

Reconversion professionnelle grâce à Pôle Emploi : formation, stage, …

Reconversion professionnelle grâce à Pôle Emploi : formation, stage, ...   Malgré ...